L'histoire du badminton

Le badminton est un sport de raquette avec volant. Bien que se sport peut se pratiquer en pleine air pour s'amuser, sa pratique en compétition n'est envisageable qu'en salle. 

 

L'un des ancêtres du badminton est le battledore and shuttlecock pratiqué en Angleterre dès le Moyen Âge, l'objet du jeu étant de maintenir en l'air un shuttlecock (volant) à l'aide d'une battledore (raquette). Quant au badminton actuel, on raconte qu'un jour de 1873, des officiers anglais revenus des Indes se trouvant réunis dans le château du Duc de Beaufort à Badminton (ville anglaise du Gloucestershire), en viennent à évoquer le jeu indien du « poona », qui se pratiquait avec une raquette et une balle légère. Ils se mettent alors en tête d'y jouer. Mais n'ayant pas de balle sous la main, ils décident d'utiliser un bouchon de Champagne, auquel ils attachent quelques plumes. Amusés et séduits par leur trouvaille, ils décident de faire connaître ce jeu, sous le nom du château où il est né : Badminton. Quatre ans plus tard, ils publient les premières règles du jeu et s'en attribuent la paternité, bien qu'ils n'aient en fait rien inventé. Il n'y a pas si longtemps, ce sport passait uniquement pour un sport de plage. Depuis 1934, date de la création de la fédération internationale de badminton (IBF), plus de 135 pays se sont affiliés à cette fédération, sur les 5 continents. Ce qui chiffre à plus de 100 millions le nombre de pratiquants sur la planète. Le comité olympique a donc décidé d'inscrire cette discipline aux Jeux Olympiques de Barcelone en 1992, à la suite d'une démonstration à Séoul, quatre années auparavant. Actuellement, les meilleurs joueurs mondiaux sont originaires de Chine, d'Indonésie, de Corée, ou de Malaisie. En Europe, seulement deux pays rivalisent avec les asiatiques : le Danemark et l'Angleterre. Depuis 1977, l'augmentation du nombre de joueurs français est de 7 à 18 % par an. En 10 ans, le nombre de licenciés en France a été multiplié par 6. Il y avait 600 clubs pour plus de 79000 licenciés en 2001 ; la barre des 100 000 licenciés a été franchie début 2005. Sur le plan scolaire, dans le cadre de l'UNSS, le badminton avec 110 000 compétiteurs est au 2e rang des sports individuels les plus pratiqués. Le badminton en simple fut la 2e activité sportive la plus pratiquée au baccalauréat 2006.